Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 19:02
blur3
Il n'y a que moi que ça perturbe ? Au salon du jeu vidéo, en septembre, j'avais vu ces quatre lettres s'étaler en police 1230 sur une affiche. Chouette, m'étais-je alors dit, un SingStar spécial Blur (Pourquoi pas, eux qui apparaissent dans Lego Rock Band !) ou un jeu de plate-forme dont Damon Albarn est le personnage principal. Que nenni ! Blur est le nom d'un nouveau jeu de voiture... Et apparemment, ce n'est même pas sur la musique de Blur que s'affronteront les coureurs.

Alors quoi ? Y avait pas assez de mot de 4 lettres pour baptiser ce nouveau jeu vidéo ? Mince alors ! Le pire dans l'histore reste la police utilisée pour le nom du jeu, qui ressemble étrangement à celle du groupe anglais...

Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 14:26
musee-du-jeu-video

Le site consacré à la promotion de ce futur musée du jeu vidéo, premier du genre, fait le décompte des jours jusqu'à l'ouverture... Ca se passe le 14 avril prochain, c'est à Paris (forcément), et c'est un projet ambitieux, qui fait suite à l'exposition Retrogaming qui a fait un carton l'été dernier.

Situé dans le Toit de la Grande Arche, aux côtés du Musée de l'informatique, le musée du jeu vidéo  présentera plus de 200 pièces, consoles plus ou moins connues des fans et des néophytes, et des portraits de créateurs de jeu. L'histoire du jeu vidéo sera ainsi racontée, avec un objectif : «démocratiser et promouvoir la culture vidéoludique auprès du grand public». Promouvoir le jeu vidéo ! Un projet soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication ! Loin des débats sur la violence ou la dépendance, on va enfin parler de l'histoire du jeu vidéo, de son importance culturelle..

Certains se poseront sans doute à nouveau la question : le jeu vidéo est-il un art ou non ? Le fait d'ouvrir un musée porte-t-il le jeu vidéo au rang de 10e art ? Peu importe. Le fait est qu'il est un élément essentiel de la société de ce début de XXIè siècle, autour duquel s'est développée une véritable culture vidéo-ludique, avec ses codes et ses icônes.

Infos pratiques :
Où :
au sommet de la Grande Arche de la Défense
Quand : ouvert 7 jours sur 7 de 10h à 19h ou de 10h à 20h (selon la saison) à partir du 14 avril 2010.
Comment s’y rendre : station Grande arche La Défense, Ligne 1 ou RER A
Tickets : Un billet donne accès à l’ensemble des expositions présentes sur le toit ainsi qu’au Musée de l’Informatique Tarifs : adultes - 10€ - enfants et étudiants - 8€50 / gratuit pour les enfants de moins de 6 ans & personnes handicapées. Pass Famille et Tarifs Groupe au 01 49 07 27 27 ou sur le site www.grandearche.com
Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 09:30
gears-of-war

J'ai été traumatisée par Tomb Raider. Je me souviens très bien du premier opus, même si ça remonte à... ouh la la, presque 15 ans (j'avais donc, euh... bref). Lara Croft arrivait dans une grotte. Il fallait y tuer deux loups, puis le personnage déboulait dans une vaste zone où elle devait affronter un ours. J'ai vu mon frère jouer. Ca m'a donné envie d'essayer. Hop ! assise devant le PC, les yeux rivés sur l'écran, je refuse la phase d'entraînement, décide de me lancer directement dans l'action. Les deux loups : trop facile. N'ont même pas eu le temps d'ouvrir la gueule. Ah ah ! Me voilà à l'endroit où l'ours doit arriver. Où est-il ? Je ne le vois pas, j'ai beau chercher, pas d'ours. Je fais tourner mon personnage sur elle-même, profitant ainsi au maximum de la 3D. Et là, soudain, l'ours. Il était juste derrière moi, le salaud. Est donc déjà en train de me lacérer le visage. Je ne sais pas si Lara avait une chance, je suis partie en hurlant, jurant qu'on ne m'y prendrait plus, à jouer aux FPS, aux TPS ou à tous les PS de la terre.

Je regardais donc, depuis, Jules jouer à ses jeux de garçons, l'oeil un peu envieux, mais refusant toute proposition d'essayer : «Tu sais, moi, c'est pas trop mon truc, les jeux de ce genre». Avec toujours en tête l'image de cette grosse masse marron et poilue, l'ours de Lara Croft, qui m'avait fait arrêter après deux minutes trente de jeu.

Et puis Jules m'a proposé d'essayer Gears of War. Alors là, pas du tout, mais pas du tout motivée. Des gros bras sans cervelle qui dézinguent du monstre à longueur de couloirs sombres, merci, mais on repassera. Moches comme tout, en plus, les héros. Et pas bien malins avec ça. Rendez-moi Balthier, lui, au moins, c'est un gars qui a de la classe. Je suis Dom, Jules a choisi Marcus, le héros. Le plus moche de tous. Je le comprends pas, Jules.

Sans grande conviction, j'ai pris la manette en main, appris les touches de base, réussi deux ou trois roulades, abattu quelques locustes... et j'ai trouvé ça génial. Très vite, j'ai demandé à passer au mode vétéran «parce qu'on n'est pas des lopettes».

J'ai trouvé mes préférences niveau armes : le fusil de sniper et la mitrailleuse-tronçonneuse. Découper un ennemi à la tronçonneuse, être éclaboussé de son sang, l'achever à coup de pompe alors qu'il rampe, lui faire exploser la tête de loin grâce au fusil de sniper, c'est jouissif. Quoiqu'en dise Nadine Morano.

Après avoir terminé le premier opus en quelques jours, on s'est acheté le deuxième, qu'on a presque fini (snif). Jules a déjà acheté Left For Dead, m'assurant que ça me plairait. Ca a quand même l'air un peu flippant. Les zombies, ça m'inquiète un peu. Mais bon, tant qu'il n'y a pas d'ours...
Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 10:05
Bing ! Un petit jeu-concours sur un blog que j'apprécie assez, c'est l'occasion de parler dudit blog, et par la même occasion, de tripler mes chances au jeu-concours (c'est intéressé !)

GamonGirls parle de jeux vidéos, de gadgets, de hi-tech, à la sauce girly mais pas gonzesse (vous captez la nuance ? mais siiii). GamonGirls a aussi une déclinaison cuisine, GamonGirls Cooking, qui donne des idées recettes ou cadeaux toujours liées au monde du jeu vidéo ou du hi-tech. Très sympa !

Alors rendez-vous sur le blog GamonGirls pour gagner le jeu Bayonetta.
Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 08:57


Lego Rock Band va accueillir des invités de marque : Damon Albarn, Graham Coxon,Alex James et Dave Rowntree, plus connus sous le nom de BLUR, seront représentés sous forme de figurines Lego dans le jeu Lego Rock Band, qui devrait sortir cet hiver... On pourra mater les quatres Anglais sur la chanson «Song 2», qui fait partie de la playlist du jeu.

Question : Damon Albarn est-il toujours aussi sexy en version Lego ? La réponse est oui, évidemment. (le plastique, c'est fantastique).


Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 10:18
Je suis allée au festival du jeu vidéo, au Parc des expositions à Paris. Et j'y ai vu de la star. Mais attention : de la grosse star. Tenez-vous bien : Ycare, de la Nouvelle Star, était là. Eh ouais. Même Quentin Mosiman, gagnant de la Star Academy, testait DJ Hero. Si ça c'est pas du bonheur !? (ou pas).

Le musée du retro-gaming était extrêmement bien foutu puisqu'il présente des machines des années 1970 à nos jours, avec fiches explicatives, chiffres, exemples de jeux. Chaque console est testable, avec un jeu "culte". La Neo-Geo avec Metal-Slug (ça reste très bon en 2009), la NES avec Duck Hunt (je suis nulle)... C'est l'occasion de découvrir les consoles oubliées (par moi), telles que l'Intellivision de Mattel, qui, à l'époque, avait sans doute de la gueule, mais ne ressemble plus à grand-chose aujourd'hui. L'expo permet enfin de se rendre compte d'une chose : les consoles de jeu vidéo, ça a toujours été très très cher... Finalement, la PS3 et ses 299 euros ne me paraît plus totalement inabordable.

Mais bon, le festival, c'était surtout l'occasion de tester quelques jeux qui ne sont pas tous encore sortis...

- Batman Arkham Asylum : celui-là est sorti, a été couvert d'éloges... méritées !

- God of War III : jouissif et magnifique au niveau graphique ! C'est terrible, à quel point arracher des têtes peut vite devenir addictif... Sortie mars 2010 sur PS3

- Scribble Nauts : impressionnant et très ludique. A chaque niveau, il s'agit de trouver les outils appropriés pour franchir les obstacles et récupérer une petite étoile. Comment ? En écrivant le nom de l'objet, qui apparaît alors. Exemple : l'étoile se trouve sous l'eau ; on écrit "tuba" et un tuba apparaît. Il suffit d'en équiper le héros pour franchir l'obstacle liquide... J'ai essayé d'écrire chien, chat, ballon, fusil, enclume, bazooka, pioche : à chaque fois, les objets en question sont apparus et permettent des interactions avec le personnage... On peut aussi combiner des objets pour parvenir à son but. Attention, la présence dans un même niveau du chat et du chien peut s'avérer explosive ! J'ai failli passer à côté à cause d'un graphisme qui faisait vraiment penser à un énième jeu pour enfant, à la Tamagotchi, mais ç'aurait été une grave erreur ! Le jeu est rafraichissant et promet de bons moments...  Sortie le 8 octobre sur DS

- Lego Rock Band : sympaythique, comme tous les jeux Lego, mais je ne suis pas sûre de comprendre la valeur ajoutée de la marque Lego à la licence Rock Band. Autant le Rock Band Beatles me donne une furieuse envie de débourser les 199 euros que je n'ai pas dans l'achat d'une batterie et d'une guitare, autant le Lego Rock Band me laisse un peu perplexe... Sortie fin 2009 sur Wii, PS3, Xbox 360 et DS

- Lego Indiana Jones 2 : superbe, comme le premier opus, très facile à prendre en main, jouable à deux. Une différence dans le jeu par rapport au premier : désormais quand il y a une interaction, avec le fouet d'Indy et un levier par exemple, une cible apparait et il faut viser. Sortie le 20 novembre sur Xbox 360, PS3 et Wii

- Brütal Legend : j'adore ! Un Beat'em all totalement barré, avec un héros sympathique comme tous, des répliques salaces et hilarantes - mais je suis bon public. Le héros est un roadie fana de hard-rock, qui se bat à coup de hache ou de riffs de guitare. Il est accompagné, notamment par une belle brunette pas idiote qui peut à l'occasion servir d'arme elle-aussi, pour peu qu'on décide de faire une attaque conjointe ! Les combos permettent de provoquer des ondes de choc qui tiennent les ennemis à distance, ou des coups spéciaux particulièrement efficaces. Le héros peut aussi conduire une voiture qui lui permet d'écraser quelques méchants au passage, toujours dans la joie et la bonne humeur... Sortie le 16 octobre sur Xbox 360 et PS3

- Professeur Layton et la boîte de Pandore : Rien à dire là-dessus, non que le jeu soit mauvais, bien au contraire. Mais tout a été dit que le premier épisode, et je crois que le second va mériter autant de critiques positives. Toujours une musique entêtante, des graphismes superbes, des énigmes à difficulté variable... Sortie le 25 septembre sur DS


A part ça, le festival du jeu vidéo a aussi été l'occasion de me rappeler à quel point le public cible reste le mâle de 15 ans et plus, puisque la quasi-totalité des démonstrations étaient faites par des bombes atomiques. Un groupe de gonzesses qui teste le Guitar Hero 5, un autre pour faire al démonstration du Just Dance de la Wii... Des filles, des filles, des filles ! Ben et nous alors ?

>> Et pour rigoler un peu : le débat d'Europe 1 sur le jeu vidéo et l'addiction, sur le thème «le jeu vidéo c'est quand même vachement violent et addictif, c'est aussi dangereux que la coke on va tous mourir.»
Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 16:39
Du kérosène, de l'acide sulfurique, du liquide de batterie, des édulcorants, du rhum, teinture rouge, acétone... La recette explosive d'un nouveau grog à la mode chez les jeunes. Si, si, je vous jure, je l'ai vu à la télé : c'est une chaîne argentine, Canal 5 Noticias,  qui a révélé ce scandale lors d'une émission. Les journalistes de l'émission avaient été alarmés par un mail envoyé par des internautes bien intentionnés. Même que sur Facebook, un groupe vantait les mérites de cette boisson, le grog XD.

Là où y a comme un hic (c'est le cas de le dire), c'est que si la recette en question est bien celle d'un grog, il s'agit en fait du grog que boivent les trois pirates dans le jeu Monkey Island. Ils en donnent la recette à Guybrush Threepwood, le héros de l'histoire. Une belle imposture !

«C'est inquiétant, l'imagination des jeunes pour inventer de telles mixtures !» constate la journaliste avant d'interroger un expert. Et quand celui-ci intervient et parle du «Scumm», évoqué dans la recette, c'est pour mieux expliquer qu'après des recherches intensives sur Google, il a appris qu'il s'agissait d'un service de livraisons de boissons. Une honte ! Sauf qu'il s'agit en fait du nom du moteur de jeu utilisé pour faire fonctionner les jeux Point&Click de l'époque. (c'est d'ailleurs la première réponse que donne Google, même en espagnol, j'ai vérifié, hein !). Dans Monkey Island, c'est le nom donné au bar de l'île de Mêlée, point de départ du jeu.

Un beau FAIL de C5N, aussi énorme que les images de la série Lost prises pour des photos du crash du vol Rio-Paris par une télévision bolivienne.

La vidéo suivante montre des extraits de l'émission entrecoupés de scènes du jeu... Hilarant...


Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 20:23
Monter sur la scène du Palais des Congrès, devant 3800 personnes, ça vous fait rêver ?

Le 21 novembre prochain, à l'occasion du Video Games Live, l'occasion sera donnée à un petit chanceux de réaliser ce rêve et de devenir le nouveau Martin Leung, le célèbre «video game pianist». En 2004, il avait posté sur e ouaibe des vidéos sur lesquelles on le voyait jouer, les yeux bandés, les musiques de jeux vidéo célèbres. Buzz :  ses vidéos font des millions de clics. C'est ainsi que les créateurs et producteurs du Video Games Live, ce concert qui élève la musique de jeux vidéo au rang de musique classique, en la faisant jouer par des orchestres, remarquent Leung et l'invitent à participer aux shows.

Aujourd'hui, le Video Games Live vous propose donc de prendre la suite de Martin Leung. Bonne nouvelle : savoir jouer les yeux bandés n'est apparemment pas une obligation.

Règle du jeu :
- reprendre l'un des dix thèmes suivantes : Mario, Zelda, Tetris, Sonic, Monkey Island
, Halo, Final Fantasy, Metal Gear Solid, Kingdom Hearts, Warcraft.
- se filmer en train d'interpréter le thème, avec l'instrument de son choix.
- S'inscrire sur Dailymotion et dépser la vidéo sur l'espace réservé à cet effet : http://www.dailymotion.com/group/162150
- Et tout ça avant le 21 octobre, afin que les internautes puissent ensuite voter pour leur morceau préféré.

Le gagnant, en plus de gagner son entrée au Video Games Live (c'est la moindre des choses), pourra jouer devant le public.
Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 15:20
«Dans un futur assez proche, un ancien concepteur de jeu vidéo et scientifique fou, le Dr Poque, se lasse des jeux vidéo existants. Rejeté par la société, il invente la console vidéo la plus puissante qui ait jamais existé : la Mega64. Une machine assez puissante pour télécharger de vieux jeux vidéo dans le cerveau des utilisateurs, les rendant réels. Pour prouver son génie à un public réticent, il kidnappe des adolescents ordinaires pour qu'ils testent la machine dans son laboratoire secret, caché sous son immeuble. Menés par les courageux Rocko et Derek, les kidnappés endurent  cette folie digitale et apprennent pourquoi les jeux vidéo et le monde réel ne devraient jamais se rencontrer...»

Voilà une traduction, qui vaut ce qu'elle vaut, du speech de présentation du site de Mega64, une série de mini-sketchs en vidéo, sorte de «Jackass à la sauce jeu vidéo» comme le décrit l'un des créateurs de Mega64, Derrick Acosta.

Le principe : déguisés en personnages de jeux vidéo célèbres, balancés en pleine rue, les acteurs rejouent des actions de jeux, prenant à parti les passants. Le tout en caméra cachée (ou pas, selon les situations).

Dans l'extrait suivant par exemple, l'un des membres de la team, habillé comme Vaan de Final Fantasy XII, interpelle les badauds, comme le fait le personnage du jeu lors d'une épreuve où le but est de remplir une jauge de notoriété pour se faire remarquer. Il hurle donc à qui veut l'entendre : «Je suis le Capitaine Basch Fon Rosenberg de Dalmasca», «Ne croyez pas les mensonges d'Ondore !» Transposée dans la vie réelle, la situation est hilarante.





Autres jeux ainsi parodiés, Assassin's Creed, New Super Mario Bros, Dead Rising, etc. (voir la chaîne YouTube de Mega64) Même Tetris a droit à sa transposition.

Apparemment,  la série devait être diffusée à la télévision mais le projet a échoué. Plusieurs DVDs existent, en plus des vidéos disponibles gratuitement sur le ouaibe. Alors voilà, encore une fois, c'est pas récent récent tout ça, ça date même. Mais quand on rigole bien, peu importe !


Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 19:44
Je viens de rentrer de la Japan Expo 2009. Que de monde ! Pour son dixième anniversaire, le salon, qui accueillait 3000 personnes en 2000 pour sa première édition, a fait le plein. Près de 150000 visiteurs cette année !

Par rapport à 2007, ma JE précédente, la surface utilisée était beaucoup plus large, la Comic Con' et Kultigame étant plus clairement séparés de la JE proprement dite.

J'ai pu essayer plusieurs jeux vidéo dont la sortie est prévue, au plus tôt, pour fin 2009. The Legend of Zelda : Spirit Tracks et Professeur Layton et la boîte de Pandorre sur Nintendo DS, New Super Mario Bros sur Wii (sympa, on peut y jouer à 4), ou Let's Tap, de Sega, sur Wii (photo). Ce dernier jeu se distingue par une nouvelle manière de jouer : pour faire avancer son personnage, il faut tapoter sur une boite en carton, les vibrations sont transmises à la manette Wii posée sur le carton. Un coup un peu plus fort permet de faire sauter le personnage. Les graphismes sont simplistes, et le jeu un peu énervant. L'impression qui se dégage est que les créateurs ont tout misé sur le gameplay, et n'avaient plus d'idées pour le jeu. Mais je n'ai pu tester qu'une petite partie du jeu et en plus, j'ai perdu la course. Mon avis est donc très subjectif. Et j'avais la même critique pour la Wii, lorsque les jeux se résumaient à Wii Play ou Wii Sports. Un Gameplay original ne justifie pas l'achat d'un jeu (dit Refia, qui a une Wii et l'Eyetoy sur PS2).

Niveau cosplay, l'émerveillement était moins important qu'en 2007. Sans doute pas à cause d'une moindre qualité des cosplay, mais l'effet de surprise n'était plus là. Moins de Naruto qu'il y a deux ans, où les cosplay orange se comptaient par dizaines. Pas mal de shinigamis de Bleach, quelques très beaux cosplays de Final Fantasy, peu de Death Note, très peu de Saint Seiya et de DBZ... Mais des cosplays magnifiques lors du World Cosplay Summit, où les cosplayeurs ont, en plus, donné des prestations superbes, amusantes ou émouvantes. Le souci du détail de certains cosplayeurs me sidère. (>> De très belles images de cosplayeurs sur le site de La Crampe aux Doigts)

Côté culture japonaise... Hmm... Je peux comprendre que les Japonais s'y perdent un peu, car à part quelques stands où on apprend l'origami (j'ai fait une grue, il m'en reste donc 999), des démonstrations de kendo ou quelques kimonos par ci par-là, la Japan Expo est tout de même à 95% tournée vers le manga, l'anime, la J-Pop et le jeu vidéo. Ce ne sont pas les barquettes de sushis à 15 euros où les boîtes de gâteaux en forme de panda  qui apportent l'authenticité recherchée...

Le plus gros problème pour moi reste la fréquentation du salon. En gros, je dois avoir dix ans de plus que la moyenne d'âge. Si les trentenaires étaient en proportion plus nombreux à la Comic Con' (Star Wars, Stargate... et tous les trucs qui contiennent "star" en fin de compte), le reste du salon était surtout peuplé de 15-20 ans ! Argh !

J'ai découvert qu'il y avait des groupies. Pas seulement des chanteurs de J-Pop, non. : ça reste plutôt classique, à ce niveau-là. Mais lors de la diffusion en avant-première du prochain Naruto, les jeunes filles à côté de moi hurlaient leur amour inconditionnel pour Sasuke, un des personnages de l'anime qui, par définition, n'existe pas. Perturbant.

Flippant aussi lorsque les fans se mettent à chanter les génériques d'anime en japonais, par coeur, même sans lire les paroles. Ou qu'ils reconnaissent dès les premières notes un générique : «Ah oui, c'est le générique de fin numéro 3 de Death Note !» Ah ?

J'étais assez fière à un moment, d'avoir reconnu avant tout le monde (enfin avant toutes les personnes se trouvant dans un rayon de dix mètres autour de moi) des génériques de dessins animés en VF, qui étaient diffusés au ralenti, en accéléré ou à l'envers. «Facile», j'ai dit, avec l'air le plus condescendant possible, afin d'en mettre plein la vue. «C'était Lucile, amour et Rock'n'roll, Belle et Sébastien, et les Mystérieuses Cités d'Or». A l'énoncé des bonnes réponses, un type s'est retourné, presqu'admiratif : «Ouah, elle est calée !» avant d'ajouter, alors que j'étais en train de me redresser fièrement sur ma chaise : «Ouais enfin en même temps, c'est des trucs de vieux...»
Comment ils disent déjà, les jeunes ? Ah oui, EPIC FAIL.
Repost 0
Published by Refia - dans Jeux video
commenter cet article