Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 09:47

Je n'ai pas changé d'ambition : je veux toujours devenir un écrivain à succès. Je n'ai pas dit "écrivain de talent", hein ! Non, moi ce que je veux, c'est vendre des livres, pas gagner des prix.


Lire Cinquante Nuances de Grey n'a fait que renforcer cette conviction. Une révélation. Un choc. L'illumination. En résumé : si ce livre a pu être édité, et acheté par millions d'exemplaires, alors moi aussi j'ai ma chance. J'ai lu avec beaucoup de difficultés le premier tome. Je n'ai pas réussi à venir à bout du second. Malgré toute ma bonne volonté, malgré la technique dite du "livre aux WC", qui fait que l'ouvrage est à portée de main à chaque petite pause pipi. Mais non, lorsque je me suis aperçue que je préférais la lecture de l'étiquette du Canard WC à Cinquante Nuances, je me suis rendue à l'évidence : jamais je n'arriverais à terminer ce bouquin. Pourtant, je suis bon public. Franchement. Mais là, ce n'était pas possible, je sentais bien que la prochaine fois qu'Anastasia lèverait les yeux au ciel en se mordant la lèvre et que Christian sortirait un préservatif de sa poche (il semble que les poches de pantalon du héros aient les mêmes capacités que le sac de Mary Poppins - ou le Tardis), j'allais pleurer des larmes de sang. J'ai trouvé la pub pour Kinder Bueno plus crédible, même s'il me parait toujours inconcevable qu'on puisse partager son dernier Kinder Bueno avec sa voisine l'incruste.

Si quelqu'un peut me résumer la fin de l'histoire en quelques lignes, ça me ferait bien plaisir. Je voudrais quand même bien savoir s'ils se marient et ont beaucoup d'enfants, ou si tout finit dans un bain de sang (dans ce cas, j'accepterais de reprendre ma lecture).


Bref, si ce livre peut avoir un succès mondial, pourquoi pas le mien ? Oui, le mien, celui qui n'est pas encore sorti. Pas encore écrit. Ni même imaginé. Mais c'est un détail.

Je suis sur la bonne voie : j'ai acheté le mois dernier des petits carnets Moleskine pour noter mes idées. C'est super cher pour ce que c'est, les carnets Moleskine. Y avait des carnets Clairefontaine juste à côté, au tiers du prix. J'ai hésité. Mais je me suis ravisée : je m'imagine bien, plus tard, invitée sur le plateau du Grand Journal (parce que j'irai pas aux Mots de Minuit, je me ferais un peu chier quand même), les yeux mi-clos, un vague sourire aux lèvres, racontant comment je prenais des notes sur un carnet Moleskine, en fumant une cigarette, attablée à la terrasse d'un café. Je ne fume pas mais je trouve que ça irait bien avec le carnet Moleskine. Et c'est beaucoup plus vendeur que "attablée au magasin de glaces au yaourts, avec mon carnet Clairefontaine et mon iPod qui joue Mamma Mia à donf".

Partager cet article

Repost 0
Published by Refia - dans En vrac
commenter cet article

commentaires

julien 11/12/2013 22:28


Salut, t'as pas d'idée pour écrire un roman, j'en ai plein. Contacte moi si l'envie d'ecrire et de publier t'interesse toujours.


 


julienlaigre@hotmail.fr


Cordialement,


 


julien