Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 09:18

 

La Greatest International Scavenger Hunt the World Has Ever Seen (Gishwhes) s'est achevée ce mardi matin, 11h44 heure de Moscou, laissant plus de 6000 chasseurs de trésors désemparés, à travers le monde. Quel allait être le but de notre vie, à présent que la mouette de 60 centimètres de haut, entièrement constituée de serviettes périodiques et de tampons, finissait ses jours dans la poubelle ? Qu'allions-nous devenir, une fois la barbapapa dont nous nous étions joyeusement recouvert enlevée de nos corps encore collants ? Qu'allait-on faire maintenant, de nos bonnets tricotés à tête de singe ?

 

Le Gishwhes aura en tout cas laissé des traces. Des centaines d'actes de gentillesse, par exemple, puisque l'objet de la tâche numéro 170 était : "réaliser une vidéo d'une minute, d'un acte de gentillesse".

 

Ou comment ramener un peu de tendresse dans ce monde de brutes...


Moins altruiste, le défi 211 consistait à gonfler des centaines de ballons à l'hélium, de les attacher à un sapin de Noël décoré et de le regarder s'envoler... Une tâche un peu dingue, qui a pourtant été réalisé par la plupart des équipes participant au Gishwhes... Une Canadienne a ainsi alerté les autorités, n'ayant pas réussi à rattraper son arbre, qui s'envola si haut que la Gishwhesean s'affola : et s'il arrivait jusqu'à l'aéroport tout proche et flottait dans un couloir aérien ? Le sapin de plus de 7 kilos, lâché le dimanche à 17h, n'avait pas été retrouvé le lundi matin...

 

Du coup, trois heures avant la fin officielle du Gishwhes, Misha Collins s'inquiète sur Twitter : "Durant les trois heures qui nous restent, faites en sorte de ne pas faire tomber d'avion..." (ce qui aurait été un peu dommage).

 

Le Gishwhes s'est heureusement terminé sans incident majeur et à présent, les 6000 participants croisent les doigts en attendant les résultats...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Refia - dans En vrac
commenter cet article

commentaires