Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 11:43
take-that-pano
C'est ce que je me dis quand j'écoute - en boucle - l'un des titres de Take That, Rule The World. Il est sorti en octobre 2007 mais je ne l'ai découvert qu'il y a peu. Un comble pour moi, qui peut citer, encore aujourd'hui, les dates d'anniversaire des cinq membres du groupes, et les dates de sortie et place dans les charts anglais de tous leurs titres d'avant-séparation.
Je suis fan depuis l'âge de 13 ans, ce qui ne me rajeunit pas, vu que j'en ai bientôt 30, 25. La musique idéale pour une adolescente un peu rêveuse : de l'amour, des grands sentiments, un monde de Bisounours. Et puis, les années ont passé, les Take That se sont séparés, comme une façon de marquer la fin de l'enfance (oui, je suis égocentrique). J'ai écouté d'autres choses, le rock, la pop... Et puis en 2006, Take That qui se reforme pour une tournée. «Et si on y allait ?» propose Tiffany, que j'avais rencontrée sur le ouaibe grâce à notre passion commune pour le groupe anglais. Aller voir les Take That. A 26 ans. Après tout pourquoi pas ? Moi qui n'ai pas eu la chance de les voir du temps de leur gloire, allons-y, suivons-les dans cet «ultimate tour». Et revivons, l'espace de quelques heures, l'adolescence perdue.

Manchester, un jour de mai 2006. Me voilà dans la ville des Take That. Une ville que j'ai fantasmée étant gamine, tandis que j'écoutais Sure, Back For Good et autres titres. Une ville qui n'est qu'en fait qu'à une heure et demie de Paris. Comme tout paraît petit quand on grandit... Une salle de concert de 9000 personnes. Pleine à craquer, pour le troisième soir de suite. En annonçant leur retour pour une dernière grande tournée, les Take That ont déclenché l'hystérie en Angleterre. Personne ne les avait oubliés, finalement. Là où d'autres boys bands sont tombés dans l'oubli, eux sont revenus la tête haute, vendant des milliers de places de concert en l'espace de quelques minutes. Le documentaire, Take That For The Record, montrant le groupe dix ans après leur séparation, a marqué les esprits. A prouvé à Howard Donald, Gary Barlow, Mark Owen et Jason Orange qu'ils avaient peut-être encore un rôle à jouer, aussi humble soit-il, dans le paysage musical anglais.

Et le show est à la hauteur pour cet ultimate tour. De la nostalgie, mais aussi et surtout beaucoup d'auto-dérision. Les Take That se moquent d'eux-mêmes, de leurs fans. Le courant passe. J'ai 15 ans. L'espace de deux heures, j'ai 15 ans.

Forts du succès de cette tournée, le groupe sort un nouvel album, Beautiful World. Puis un une nouvelle tournée, et encore un album, et une autre tournée... La machine est relancée. En octobre 2007, ils sortent Rule The World, chanson du film Stardust. Un succès.



J'ai un peu perdu le fil de cette nouvelle carrière. Mais pour Noël, j'ai reçu le DVD de leur dernière tournée, The Circus. Un show incroyable, sur le thème du cirque (!), avec danseurs, acrobates, effets pyrotechniques... Du grand spectacle... Oui, c'est un boys band. Mais sans doute le meilleur d'entre eux. Encore un moment de bonheur. Que j'ai savouré en me disant que finalement, je n'avais plus 15 ans. Que les Take That, eux, étaient quadragénaires, mariés, papas. Mais étaient toujours là. Et encore meilleurs qu'en 1995. Finalement, vieillir, c'est peut-être pas si terrible ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Refia - dans Vidéothèque
commenter cet article

commentaires

Wilbur 09/01/2010 10:11



Vivement que les Worlds Apart fassent leur retour ! Et les Alliage ! Pour les 2be3, malheureusement, c'est fichu...



Refia 09/01/2010 14:51


C'est moche ce que tu dis là :D


Starbucks 08/01/2010 17:47


J'imagine qu'ils ont mieux réussi leur come back que les NKOTB ...
Mais bon ... Vive les New Kids quand même ! ! !  :)


Refia 09/01/2010 14:50


Les NKO quoi ? :P


Chris 06/01/2010 23:58


Eh bien, bien que plus âgée, j'adorais les Take that. Je ne savais pas qu'ils surfaient à nouveau sur le succès. C'est super!
Gros bisous et bonne nuit