Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 10:47

Je me suis rendu compte ce week-end que je m'habillais comme une beauf. Je suis allée voir des copines à Paris, et on a fait du shopping dans un quartier chic. Déjà, j'étais pas super à l'aise.

C'est marrant, le shopping entre filles. Dès qu'on entre dans une boutique, deux possibilités :

Tactique numéro 1 dite "le troupeau". L'ensemble du groupe reste soudé, et parcourt les allées ensemble, en commentant chaque rayon, chaque article...

Tactique numéro 2 dite du "déploiement". Les membres du groupe se dispersent, afin de quadriller la zone de vente. Les articles sélectionnés sont rapportés à un point de ralliement qui se situe invariablement près des cabines d'essayage.

A noter que les tactiques se décident de manière totalement inconsciente.

Nous avons donc, inconsciemment, opté pour la tactique du déploiement. Moi, c'est bien simple, je suis comme les bestioles : je suis attirée par les couleurs vives, les paillettes, le doré... Souvent, les vêtements qui sont associés ne sont pas très heureux.

Comme c'est la méga mode des tuniques, j'ai opté pour du long, du large pour cacher les fesses, du décolleté pour la féminité, de la capuche pour le côté sportswear... Sûre de mon choix, je ramène ma récolte pour la montrer aux autres membres du groupe.

Verdict implacable :

- "Ah non, mais la capuche, là, il faut arrêter. C'est ringard."

- "Mais habille-toi comme une fille pour changer !"

- "Non, mais attends, ça n'a pas de forme, ton truc..."

Et là, le grand sentiment de solitude, où on se dit qu'il est encore temps de faire croire que c'était une blague, que bien sûr, je n'ai jamais voulu acheter un truc pareil, oh, oh, oh, non mais dis donc... Mais comme l'apoplexie me guette, impossible de sortir le moindre mot. Mon sourire crispé témoigne de ma vexation.

Le problème, c'est que j'ai à peu près 3.5 tonnes de fringues dans mes armoires. Plein de choses neuves. Plein de choses plutôt jolies.

Mais je ne sais JAMAIS quoi mettre. Rien ne va avec rien. Je ne sais pas accorder les couleurs, les styles, les matières... Alors je n'achète que du noir. du sportswear et du coton. Mais même comme ça, ça suit pas. Le plus ennuyeux, c'est que je bosse dans un bureau de gonzesses, et bien entendu, ce sont des gravures de mode, qui lisent Marie-Claire et s'habillent chez Zara. Moi je lis Picsou Magazine et je m'habille chez H&M parce que y a que là-dedans que je rentre... Pareil pour les chaussures : moi aussi j'aime bien les petites ballerines si mignonnes, les bottes féminines. Mais cmme je chausse du 41 et que j'ai les pieds larges comme des barques, je ne rentre que dans des baskets. Ah ça, j'en ai des baskets. Des dizaines de paires, de toutes les couleurs. J'en mets même pour les mariages. Au grand désespoir de ma maman.

Quelle tristesse... Un gars mal habillé, ça passe, on se dit qu'il a d'autres préoccupations, limite un gars qui s'habille bien, on le soupçonne d'avoir un côté trop féminin. Une fille habillée comme un sac passe tout de suite pour une marginale. Pourquoi ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Kit - dans En vrac
commenter cet article

commentaires

karinette 18/09/2007 22:28

coucou poulette!!! té tro marrante je sui plier de rire!!
bisous et tinkiète pr tes habits moi je te trouve trè bien com tu é!!
 
 
 
 
 
 
 
 

Kit 20/09/2007 00:05

T'es mimi toi ! Mais j'ai bien vu ta mine horrifiée quand ton regard est tombé sur mes superbes bottes de ninja !!!! ;)

Wilbur 11/04/2007 22:17

Moi j'ai résolu le problème des fringues : nu sous ma couette !!! (Heu... je réalise que je risque de passer pour un gros pervers en écrivant ça... Bof, tant pis.)

Kit 12/04/2007 10:04

En même temps, ce genre de phrases peut amener beaucoup de monde sur ton blog !!!!
Bon, OK, beaucoup de pervers...