Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 19:12
J'avais décidé de sortir faire un petit tour dans Lille à l'occasion des soldes. Je voulais m'acheter quelques petites choses jolies et féminines, un petit chemiser, une tunique sympa, un pantalon qui, pour une fois, ne serait pas un baggy...

Après mon petit téléfilm à l'eau de rose du jour, je suis donc partie, guillerette, vers les rues piétonnes de la capitale des Flandres.

Las ! Passons sur la fine bruine (grosse drache) qui se mit alors à tomber, rendant glissants les pavés, pas pratique avec mes Gazelle aux semelles usées toutes plates.

Passons sur le choc thermique entre la température hivernale du dehors (l'hiver est doux, soit, mais ça reste l'hiver nom d'un chien !) et les magasins surchauffés.

Faut dire aussi, quelle idiotie de faire les soldes le premier jour ! A chaque fois je me dis que le sgens ne vont pas oser, qu'ils vont avoir peur du monde, qu'ils vont rester chez eux. Ben non.

Alors on se pousse, même pas pour se battre pour un vêtement soldé, non, ni même par manque de place. On pousse pour avancer juste parce que quand on fait les soldes, il faut pousser, adopter une attitude de "Warrior".

Les tables où, ce matin, encore, des pulls étaient soigneusement pliés en petits tas harmonieux ne sont que désolation. Pas le courage de chercher ma taille là-dedans.

Je trouve quandmême deux-trois trucs sympas. Direction l'essayage. File d'attente. Chouette, il n'y a pas tant de monde que ça ! Le problème, c'est que chaque cliente a pris 15 vêtements à essayer, du coup, l'attente est longue ! Me suis fait doubler par une c******, l'air de rien. Pas eu le courage de répliquer. J'ai préféré garder la tête haute, dignement. Du coup, deux autres greluches m'ont doublée aussi.

Une fois arrivée dans la cabine, cata ! rien ne me va. Trop petit. Et merde ! Il est évident que tout est de la faute de l'industrie de la mode qui fait des modèles totalement pas taillées pour les femmes un peu rondes, et aussi de la faute de la société, qui ne jure que par les maigrichons, et aussi la faute de la pub, oui la pub, qui montre des mannequins filiformes à longueur de temps. Bon, c'est peut-être aussi un peu de la faute des deux welsh complets que j'ai engouffrés la semaine dernière. Dont un avec supplément frites. Miam.

Allez, on y croit, je change de magasin. Tiens, sympa ce petit chemiser. Voyons s'il reste ma taille. 34, 34, 34, 34, 34, 36 (aha ! on s'approche, plus que cinq tailles au-dessus), 34, 34, 34... Raté pour cette fois. Pourquoi s'obstinent-ils à fare autant de 34 alors que personne n'en achète ??? (à part Amandine, mon ancienne collègue).

Au rayon sous-vêtements, je trouve un soutien-gorge sympa, à 50%. Mais évidemment, pour les culottes qui vont avec, y a plus que du 34 et du 36. Encore raté. arce que moi, j'achète les coordonnées. Ca me vient de ma maman qui nous disait à mon frère et à moi quand on était petits, de toujours faire très attention à nos sous-vêtements, au cas où on irait à l'hôpital en urgence pour X ou Y raison et qu'on serait obligés de se mettre en culotte. Aujourd'hui, je me dis que si je devais aller à l'hôpital en urgence, j'aurais sans doute d'autres soucis que la couleur de ma culotte. Mais ça m'est resté. Alors j'ai laissé le soutien-gorge et je suis partie.

J'ai vu des manteaux à - 70 % ! ça valait le coup. Parce qu'au début, ils coûtaient très très chers, et du coup, ils ne valaient plus que moyennement chers. Dommage qu'ils étaient moches.

Ah oui, parce que là, je vais énoncer une vérité universelle, mais faut savoir queles soldes, c'est le moyen de nous faire acheter à bas prix des trucs sur lesquels on se serait jamais retournés normalement. ça me fait un peu penser à ma maman qui achète les DVD à 1.50 euros qu'elle trouve dans les supermarchés parce que ça vaut vraiment le coup. Des chefs-d'oeuvre de Steven Seagal par exemple. Ils sont encore emballés à côté de la télé.

Bref, je me suis retrouvée dans la rue, sous la pluie, sur les pavés glissants, tentée par les bonnes odeurs de croustillons qui semblaient me dire "de toute façon, tu ne rentres plus dans rien, alors autant céder, tu t'habilleras avec de la toile de jute". Je suis rentrée chez moi faire du vélo d'appartement. Demain, j'y retourne, et avec mes quinze minutes de vélo d'appartement, je rentrerai sans doute dans le 34.

J'avais décidé de sortir faire un peu les soldes, m'acheter un petit truc joli et féminin. Je suis revenue chez moi avec un porte-clés DragonBall Z et une bouteille de Kriek Cerise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kit - dans En vrac
commenter cet article

commentaires

Julie 21/01/2007 23:36

Pkoa pas, éé

E. 18/01/2007 21:36

Merci pour cette anecdote sur les sous-vêtements, si tu as d'autres choses que je peux utiliser contre ton frère je suis preneuse! :)
NB : moi je fais les soldes comme vendeuse là (en attendant des jours meilleurs) et bah c'est pas super rigolo non plus... :S

Wilbur 11/01/2007 22:53

Et la batte de base-ball pour faire les soldes, tu y as pensé ? Parce que ça marche !

Kit 12/01/2007 09:20

Je suis adepte de la non-violence. En tout cas pas de violence directe où on peut me reconnaître. Par contre, je ne suis pas cotnre écraser quelques pieds çà et là, discrètement...