Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 10:29

Dans la série "questions pratiques", j'aimerais que quelqu'un me dise comment faire pour faire comprendre à un collègue qu'il a mauvaise haleine.

Parce que si c'est juste quelqu'un qu'on croise comme ça le matin, devant la machine à café, à qui on dit bonjour en se demandant distraitement "mais d'où vient cette subtile doeur d'ail mêlée de gasoil ?" avant d'oublier et de retourner vaquer à ses occupations, ça va. Mais quand il s'agit d'un collègue qui travailleà côté de vous, qui se tourne constamment vers vous pour vous poser une question, commenter une info, lancer une vanne... Comment faire ?

Le cas s'étant présenté à moi pas plus tard qu'hier, je m'en vais vous présenter mes idées de solutions, afin de donner à ce blog à côté un peu didactique, style "guide de bonne conduite" à la Nadine de Rotshild.

Solution 1 : Classique. Proposer un chewing-gum à l'intéressé. Mais attention ! Pour ne pas risquer de froisser le personnage, n'omettez pas de vous servir vous-même. Mieux, demandez au gars à mauvaise haleine s'il n'aurait pas un chewing-gum pour vous parce que vous en crevez d'envie. Rares sont les personnes qui, après avoir offert un chewing-gum, ne se serviront pas à leur tour. Une étude de 1963, réalisée par l'université américaine de Los Angeles, a prouvé cette tendance.
Problème lié à la solution 1 : le gars à mauvaise haleine n'a plus qu'un seul chewing-gum dans son paquet et, généreux, vous le propose. Comment refuser sans éveiller les soupçons ?
Problème 2 lié à la solution 1 : le gars n'a que des chewing-gum aromatisé à l'ail. Vous êtes à présent deux à avoir mauvaise haleine.

Solution 2 : Se placer près de la fenêtre et l'ouvrir tout en grand. Deux possibilités : grâce au vent qui s'engouffre, les mauvaises odeurs sont chassées ; ou vous attrapez un gros rhume, et grâce au nez bouché, vous ne craignez plus rien.
Problème lié à la solution 2 : risque de fâcher les collègues présents dans la même pièce que vous, assez près pour souffrir du froid mais trop loin pour sentir l'haleine de phoque de votre voisin, et donc incapables de comprendre les raisons qui vous poussent à une telle mesure.

Solution 3 : Rallier les troupes ! Aller dire à un autre collègue que Machin-chose a besoin de le voir au sujet du dossier XXX, même si c'est faux. Cela ne résoudra pas le problème dans l'immédiat, mais au moins, vous vous sentirez moins seul, et à deux, on réfléchit mieux.
Problème lié à la solution 3 : le collègue en question a le nez bouché ou sent aussi l'ail.

Solution 4 : Simuler le torticolis. A chaque fois que le collègue vous parler, gardez la tête bien droite, fixée vers l'ordinateur. Ne vous mettez jamais en face du gars à mauvaise haleine : l'odeur vous attaquerait de plein fouet. Les odeurs latérales, bien qu'existantes, sont moins agressives.
Problème lié à la solution 4 : Le collègue à l'haleine de phoque peut, par solidarité, décider de se rapprocher de vous pour vous parler.

Solution 5 : Subtiliser un dossier urgent et important traité par le collègue incriminé, et le cacher dans le réservoir d'eau d'une cuvette des toilettes des filles (là où la responsable de la compta cache ses barrettes de shit). Aller ensuite signaler au chef de service l'absence dudit dossier. S'attendre à ce que le collègue soit convoqué longuement dans le bureau du chef. Autant de temps gagné.
Problème lié à la solution 5 : le collègue revient au bout d'un certain temps et, en colère, décide de vous prendre à témoin de son professionnalisme, de sa rigueur, etc... Il part donc dans un long monologue en face à face.

Solution 6 : Feindre la maladie et demander un arrêt de travail. Une RTT. Un congé payé. Ou sans solde. Un stage de formation; Une mutation. Une démission...

Partager cet article

Repost 0
Published by Kit - dans Au boulot
commenter cet article

commentaires

Wilbur 20/12/2006 12:15

PS : Bonne nouvelle, les commentaires marchent à nouveau sur ton site ! Il y a eu un petit souci hier...

Wilbur 20/12/2006 12:14

Tu peux aussi lui offrir un baillon pour son anniversaire... Ou alors dissoudre des pastilles Vicks dans son café... Ou lui faire manger du reblochon, ça sent bon... Ou faire traîner des brosses à dents autour de son bureau... Ou lui offrir le verre d'eau de javel de l'amitié... C'est pas les solutions qui manquent !

Kit 21/12/2006 10:30

Ton imagination me fascine... Pour le reblochon, j'ai bien lu dans ton blog que tu avais une attirance un peu malsaine pour l'odeur. Moi je penche pour le Maroilles... Le verre d'eau de javel ? Pas bête, radical.