Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2006 2 14 /11 /novembre /2006 15:24

Lost : fini.

Cold Case : fini

Grey's anatomy : fini.

Prison Break : fini.

Et comme j'ai pas le cable, ni Canal +, Desperate Housewives et consorts, finis aussi.

Bien sûr, il me reste les Experts et FBI, mais c'est pas pareil. Ca ne me prend plus qu'un soir par semaine, alors qu'il y a quelques temps, ma vie était rythmée par les diffusions de séries télévisées. Comme on peut dire "lundi, c'est ravioli !", moi je me disais "lundi, grey's anatomy". Et je savais le matin en me levant qu'au bout du tunnel, il y avait la lumière, que le soir, après une journée de boulot, je regarderais ma série bien au chaud sous la couette, un paquet de biscuit à portée de main. Que je débrancherais le téléphone, fermerais les volets pour pas que les copains sachent qu'on est là.

Fini tout ça.

Michael Scofield est dans la nature. Et que deviennent Lily Rush et ses chats ? Quand saurais-je ce que fichait l'ours polaire sur une île du Pacifique ? Et Meredith, elle va choisir le véto ou le docteur ?

Voyons le côté positif. C'est une autre vie qui commence. Je vais retourner au cinéma, lire des romans, bosser mon anglais. Cuisiner de petits plats qu'on mangera à table cette fois, télé éteinte. Reprendre contact avec tous mes amis, les inviter, me faire inviter. Et à table, on ne parlera plus de Cristina, Lincoln, Sawyer et les autres. On parlera politique, culture, sport. Oui, il y a une vie après les séries.

Sauf que... Depuis que j'ai la TNT, j'ai découvert une foultitude de nouvelles émissions de télé-réalité... Qui ne sont pas près d'arriver en bout de saison. Le genre de programme qu'on regarde, tranquillement installé sous la couette, un paquet de biscuits à portée de main. Alors j'ai envie de savoir si la Bachelorette va choisir le gars ou l'argent sur NT1 ou laquelle des deux candidates va être Dismissed par le type qu'elle drague sur MTV. 

Et puis, ça me fera un sujet de discussion à table avec les copines. Parce que bon, moi, la politique...

Partager cet article

Repost 0

commentaires