Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 08:49
Jusqu'en enfer. Le titre du dernier film de Sam Raimi. Sam Raimi : le papa cinématographique de Spiderman, mais surtout, le réalisateur d'Evil Dead. Un film d'horreur qui, près de trente ans après sa sortie (ça nous rajeunit pas), a gardé son efficacité. On y suit l'histoire d'Ash, interprété par le formidable Bruce Campbell, et de ses amis, qui décident de passer le week-end dans une grange délabrée au milieu d'un bois sinistre (quelle idée aussi !) et trouve un livre - le Necronomicon - qui réveillent des esprits démoniaques. Le film n'en finit pas de faire frémir, sursauter et surtout, et c'est là le génie de Sam Raimi, il fait rire.

Jusqu'en enfer, sorti le 27 mai, est marquée de cette patte horrifico-humoristique. Christine travaille dans une banque. Un jour, en vue d'obtenir une promotion en prouvant à son patron qu'elle est ferme, la jeune femme refuse une prolongation de crédit à une vieille femme inquiétante. Pas de bol : il s'agissait d'une gitane qui, comme toute vieille gitane digne de ce nom, lance une malédiction sur Christine. C'est alors que le festival commence : visions cauchemardesques et démons sadiques vont empoisonner la vie de la jeune banquière. Un régal pour le spectateur, à condition de ne pas être sensible aux crachats, jets de bave, dentiers qui volent et autres joyeusetés. Dans la salle, pas mal de de «Aah !» (ouh là là, j'ai eu peur), beaucoup de «Aaaaaaaaah!» (Beurk mais c'est dégoutant), et encore plus de «Ah ah ah !» (pas possible mais c'est trop drôle).

 Si Jusqu'en en enfer ne surpasse pas Evil Dead (faut pas déconner), on retrouve vraiment cette touche de gore too much, avec des situations volontairement grotesques : du sang qui gicle d'une narine par litres, une bagarre épique entre l'héroïne et la vieille gitane dans un parking souterrain (photo)...

Dommage que la fin soit prévisible (est-ce une volonté de Sam Raimi, un autre clin d'oeil aux clichés des films d'horreur ?)

Mais face à tous les navets prétendument horrifiques qui sont sortis ces dernières années, où l'humour n'a que peu de place, Jusqu'en enfer est une bouffée d'air frais. Enfin... Plutot un jet de bave gluante en plein dans la gueule.

Partager cet article

Repost 0
Published by Refia - dans Tévé et ciné
commenter cet article

commentaires

MelleBulle 05/06/2009 08:50

Je plussoie !

Refia 06/06/2009 09:26


;)


Wilbur 01/06/2009 19:00

A y est, j'ai vu et j'ai aimé (je n'ai pas mangé avant le film, ni pendant).J'ai eu l'impression de retourner dans les années 80, avec ce film. Et, contre toute attente, j'ai trouvé ça bien !

Refia 02/06/2009 08:19


Exactement ! Les années 80 n'ont pas eu que du mauvais, notamment en ce qui concerne les films d'horreur...


Wilbur 01/06/2009 09:21

Bon, ben ça tombe bien je voulais aller le voir aujourd'hui. Je te dirai ce que j'en ai pensé.

Refia 01/06/2009 10:55


Ne mange pas de nachos pendant le film !